Les oiseaux de Meillant

Eau et forêt

Sans remonter à Aristote qui s’intéressait aux oiseaux, la classification moderne des oiseaux du ciel s’appuie sur les travaux de Linné (Systema naturae, 1740). 

L’Émile constate qu’il y a autant de « drôles d’oiseaux » de chercheurs qui ont proposé de les classer, qu’il y a d’oiseaux à Meillant !

Après différentes tentatives où tout le monde se vole dans les plumes, les ornithologues, puisque c’est le nom des scientifiques qui étudient les oiseaux dans leur milieu naturel, utilisent un outil depuis une cinquantaine d’années – les tests ADN – qui a permis de mettre un peu d’ordre dans cette grande famille. 

Après avoir classé et compté les oiseaux, les ornithologues sont aujourd’hui indispensables dans les équipes de scientifiques qui veulent comprendre le fonctionnement et la préservation des écosystèmes. 

Quand L’Émile a voulu savoir combien Meillant avait d’oiseaux et surtout si l’on pouvait les ranger facilement dans leurs nids ou nos nichoirs, il a failli perdre son latin. 

Bon… il en a peu, mais pour répertorier les oiseaux il faut bien s’accrocher. 

L’Émile doit l’avouer, il préfère le regard de François d’Assise (12ème siècle) sur ces bêtes à plumes plutôt que celui des ornithologues qui ont fait avancer la science actuelle comme P. Houde, Charles Sibley, Jon E. Ahlquistet, Burt LMonroe ou David P. Mindell.

Chaque oiseau a sa fiche d’identité ou classement systématique. 

Par exemple, la mésange bleue de nos jardins va, comme les autres oiseaux, être rangée dans 

  • un Ordre : Passériformes, 
  • une Famille : Paridés, 
  • un Genre : Cyanistes et enfin 
  • une Espèce : Caeruleus.

Tous les oiseaux ont un nom commun dans les pays ou on les voit. Pour parler de la même bestiole, il a aussi un nom latin. 

Le « Rougegorge familier » français s’appelle en latin (Erithacus rubecula) que tout le monde peut identifier hors de L’Hexagone. 

Les anglais l’appellent « European Robin ».

L’Émile ne sait pas si les Chinois utilisent le latin pour classifier leurs oiseaux. Quelqu’un pourra-t-il lui répondre ?

Les ornithologues sont gens de poésie. Ils ont inventé des noms merveilleux pour nommer les oiseaux.

Quelques passereaux par exemple : la Rousserolle effarvatte, le Grimpereau des jardins, le Chardonneret élégant, la Sittelle torchepot. 

Quand il les nomme, L’Émile est heureux ! Et même s’il ne veut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages il est content de savoir qu’à Meillant on voit des Canards colvert, souchet, chipeau.

86 espèces d’oiseaux ont été répertoriées à Meillant entre 2014 et 2020.

Il nous faut ici remercier le veilleur Meillantais, que L’Émile ne connaît pas encore. Il compte les oiseaux qu’il voit au village, dans son jardin et quand il se ballade sur la route d’Uzay-le-Venon près des étangs du château de Meillant.

Ces espèces représentent près de 10% des oiseaux connus en Europe. Les oiseaux d’Europe sont au nombre de 949 espèces répertoriées.

Nos 86 espèces Meillantaises se rangent dans 17 ordres. Le plus nombreux, comme toujours, est l’ordre des passereaux (Passériformes) qui comporte à Meillant 21 familles. 

Voici nos 86 espèces d’oiseaux de Meillant. 

L’Émile sait que la lecture peut être un peu fastidieuse. Pour rendre hommage aux scientifiques qui travaillent depuis des siècles à mettre un peu d’ordre dans cette volière, il nomme les ordres, les familles et les noms communs que vous pouvez reconnaître. (Il vous dispense du nom en latin). 

  • 1 Ordre des Ansériformes, Famille des Anatidés : le Cygne tuberculé, le Tadorne de Belon, le Canard colvert, le Canard souchet, le Canard chipeau, le Fuligule milouin, le Fuligule morillon.
  • 2 Ordre des Galliformes, Famille des Phasianidés, la Caille des blés et le Faisan de Colchide.
  • 3 Ordre des Podicipédiformes, Famille des Podicipédidés, le Grèbe huppé. 
  • 4 Ordre des Suliformes, Famille des Phalacrocoracidés, le Grand Cormoran. 
  • 5 Ordre des Pélécaniformes, Famille des Ardéidés, le Bihoreau gris, l’Aigrette garzette, la Grande Aigrette et le Héron cendré. 
  • 6 Ordre des Ciconiiformes, Famille des Ciconiidés, la Cigogne noire.  

Les rapaces de Meillant.

Les rapaces (3 ordres) regroupent les Falconiformes et Accipitriformes qui chassent le jour et les Strigiformes, la nuit. 

  • 7 Famille des Accipitridés, la Bondrée apivore, le Milan noir, le Busard Saint-Martin et le Busard cendré, l’Autour des palombes, l’Épervier d’Europe, la Buse variable. 
  • 8 Famille des Falconidés : le Faucon crécerelle et le Faucon hobereau. 
  • 9 Famille des Strigidés, le veilleur Meillantais ne les a pas rencontrés, mais notre céramiste de l’avenue de Dun peut en parler, ils dorment dans ses arbres.
  • 10 Ordre des Gruiformes, Famille des Rallidés, le Foulque macroule. 

Famille des Gruidés, la Grue cendrée. 

L’Émile a toujours le cœur gonflé de joie en entendant les «Krooh Krooh» des vols de grues cendrée passant au dessus de Meillant. 

Cette année 2020 elles sont passées à 16h14, le 14 octobre et des bandes passent encore le 1er décembre à 11h10, quelle joie !

  • 11 Ordre des Charadriiformes 
  • Au centre de la France, dans notre campagne berrichonne, L’Émile se demande ce que viennent faire ces « oiseaux des rivages » ou oiseaux limicoles A et B ? 
  • Famille des Scolopacidés, le Chevalier gambette, le Chevalier aboyeur, le Chevalier cul-blanc, le Chevalier guignette. 
  • Famille Charadriidés, le Vanneau huppé. 
  • Famille : Laridé, Mouette rieuse, Sterne pierregarin 
  • 12 Ordre des Columbiformes, Famille des Columbidés, le Pigeon ramier, la Tourterelle turque, la Tourterelle des bois.
  • 13 Ordre des Cuculiformes on ne retrouve qu’une famille, les Cuculidés, et à Meillant un seul oiseau : le Coucou gris qui s’invite souvent dans le nid des autres ! 
  • 14 Ordre des Apodiformes, Famille des Apodidés, le Martinet noir. 
  • 15 Ordre des Coraciiformes, Famille des Alcedinidés, le Martin-pêcheur d’Europe. 
  • 16 Ordre des Bucérotiformes, Famille des Upupidés, la Huppe fasciée. 
  • 17 Ordre des Piciformes, Famille des Picidés, le Pic cendré, le Pic épeiche, le Pic mar.
  • 18 Ordre des Passériformes.

Les passereaux à Meillant, forment comme partout en Europe, l’ordre le plus important avec 21 familles représentées.

  • Famille des Acrocephalidés, la Rousserolle effarvatte, l’Hypolaïs polyglotte. 
  • Famille des Alaudidés, l’Alouette des champs. Famille des Certhiidés, le Grimpereau des jardins. 
  • Famille des Corvidés, le Geai des chênes, la Pie bavarde, le Choucas des tours, le Corbeau freux, la Corneille noire. 
  • Famille des Emberizidés, le Bruant proyer.
  • Famille des Fringillidés, le Chardonneret élégant, le Pinson des arbres, le Serin cini.
  • Famille : Hirundinidés, Hirondelle de rivage, Hirondelle rustique, Hirondelle de fenêtre. 
  • Famille des Laniidés, la Pie-grièche écorcheur. 
  • Famille des Motacillidés, le Pipit des arbres, la Bergeronnette printanière, la Bergeronnette des ruisseaux, la Bergeronnette grise. 
  • Famille des Muscicapidés, le Rougegorge familier, le Rougequeue noir, le Rougequeue à front blanc. 
  • Famille des Oriolidés, le Loriot d’Europe.
  • Famille des Paridés, la Mésange à longue queue (-non répertoriée sur le site : https://www.oiseaux.net/oiseaux/), la Mésange bleue, la Mésange charbonnière.
  • Famille des Passéridés, le Moineau domestique. 
  • Famille des Phylloscopidés, le Pouillot véloce. Famille des Prunellidés, l’Accenteur mouchet, le Tarier pâtre. 
  • Famille des Régulidés, le Roitelet à triple bandeau. 
  • Famille des Sittidés, la Sittelle torchepot.
  • Famille des Sturnidés, l’Étourneau sansonnet. 
  • Famille des Sylvidés, la Fauvette à tête noire, la Fauvette grisette. 
  • Famille des Troglodytidés, le Troglodyte mignon. 
  • Famille des Turdidés, le Merle noir, la Grive musicienne, la Grive draine.

Les nichoirs 

Ici, nous n’avons pas, comme en ville, de problème de logement pour les oiseaux. Il nous reste de nombreuses fentes et trous dans nos murets de jardin, des cavités dans les arbres. 

Nous avons pourtant deux raisons de proposer des nichoirs aux oiseaux : l’observation et la préservation.

Il est bien agréable de voir le ballet d’oiseaux autour d’un nichoir ou d’une mangeoire. 

L’oiseau faisant sa toilette dans la coupelle que nous remplissons d’eau tous les jours est un spectacle charmant dont L’Émile ne se lasse pas. 

La préservation est indispensable. 

Les granges sont moins nombreuses avec des ouvertures pour la nidification des hirondelles par exemple, et nos amis les matous, qui sont bien nombreux, ne font pas de quartier aux oiseaux trop confiants qui ont fait leur nid à portée de griffes !

Vous pouvez vous inspirer des nichoirs proposés sur le site Internet https://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/differents-types-nichoirs-00172/

L’Émile sait que nous avons à Meillant quelques espèces qui n’ont pas été répertoriées pour Nature 18. 

Par exemple dans l’ordre des strigiformes, famille strigidés, le Hibou moyen duc dont quelques représentants vivent dans la cour de notre céramiste. Ne manquez pas de lui demander à les voir quand vous irez chez elle.

L’Émile s’est appuyé sur deux sites Internet formidables pour vous parler des oiseaux, le site Nature 18, magnifique outil pour découvrir la faune de notre village et de notre département. 

et le site oiseaux.net, où l’on peut voir de nombreuses photos. Tous les oiseaux répertoriés exhaustivement, précieux et agréable outil.

Une réflexion sur “Les oiseaux de Meillant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s