Détail du lavoir de Saint Rhomble à Meillant

Meillant : Village au milieu des eaux

Eau et forêt, Terroir

Puits, lavoirs, sources et fontaines

Différents termes anciens dénomment Meillant :

Vicaria Melliancensis, Meilent, Mellanum, Meillent, Melian, Mellent, Meglent, Mellantum, Melhant, Mellant, Mediolanum et Mellianis. Plusieurs sites privilégient aujourd’hui : « Mediolanum ». (= « Au Milieu ») (« Le Milieu ») ?

Meillant, pour qui prend le temps d’y flâner tranquillement, est surprenant par l’eau qui circule, qui alimente les douves du château, certes, mais aussi par tous ces puits : dans quel jardin, n’y a-t-il pas un puits avec de l’eau en permanence, même lors des plus sévères sècheresses ?

Des études au 19e siècle ont répertorié les lavoirs où les femmes venaient avec les enfants laver le linge : si la machine à laver le linge n’a pas été inventée à Meillant, c’est parce qu’à chaque coin de rue, il y avait un lavoir !

D’où viennent toutes ces eaux ? Le plateau de Meillant domine la plaine du Cher : la côte de la Croix Duchet en venant de Saint-Amand-Montrond nous fait passer d’une altitude de 150 m à près de 250 m dans les bois : même les mollets du Saint-Amandois Julian Alaphilippe apprécient ce dénivelé rapide.

Donc, ces eaux ne viennent pas de la rivière « Cher » en contrebas, sinon, par pression souterraine ? Peu probable.

Certains avancent que les eaux de Meillant proviennent du Massif Central ?… Elles ont des vertus, ces eaux : autrefois, leurs sources étaient réputées « miraculeuses » (Saint-Rhomble, Saint-Clair, Saint-Sylvain). 

Lavoir de Meillant
Détail du lavoir de Saint Rhomble à Meillant
Lavoir carré de Saint Rhomble
Lavoir de Meillant

Ce qui est certain, c’est que partout, dans les bois, et en lisière, on trouve des étangs : étang de la Chaudière, étang de la Grille, étang du Bouchot, étang Neuf, Bassin d’orage, et plus près du village, les étangs de Saint-Rhomble, et de l’Hyvernin. Et encore les nombreux étangs dans le parc du château, et jusqu’à Champange (ancienne forge à proximité de la route vers Uzay-le-Venon).

Tous ces étangs, dont les sources ne sont pas connues, alimenteraient-ils des réseaux souterrains, sur les failles desquels les puits seraient creusés ? C’est fort possible.

Alors, Meillant serait le « village au milieu des eaux ».

Et pour aller plus loin, nous vous avons préparé un circuit au coeur du village : « A la découverte des lavoirs… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s